Traitements de médecine esthétique: rajeunir le visage ou affiner la silhouette, sans chirurgie

Les traitements anti-âge, sans bistouri ni chirurgie permettent de gommer les rides du visage, rajeunir la peau et supprimer les excès de graisses localisés

L’apparition de la toxine botulique ou Botox, de produits volumateurs de comblement type acide hyaluronique réticulé ou restaurant l’état cutanée tel que l’acide hyaluronique non réticulé associé au mannitol, les peelings du visage ou encore  la large diffusion des lasers médicaux font de la médecine esthétique une activité en pleine expansion. Ce succès ne doit pas cacher les zones d’ombres entourant cette activité.

Médecine esthétique Vs chirurgie plastique

La médecine esthétique ou anti-âge ne constitue pas une spécialité médicale en France et il n’existe pas de véritable formation en médecine esthétique reconnue par les pouvoirs publics. Quoi qu’il en soit et ces réserves étant faîtes, les traitement médicaux actuels de rajeunissements peuvent donner des résultats spectaculaires. Ils s’effectuent directement dans le cabinet du chirurgien plasticien. Les centres de médecine esthétique, sous couvert d’un statut de plateau technique, font parfois travailler des praticiens qui restent anonymes et à la formation discutable.
La médecine esthétique est plébiscité par beaucoup de patients pour ses avantages

  • Pas de suites opératoires, d’anesthésie, ni de séjour en clinique
  • Pas de hantise du bistouri
  • Injections quasi-indolores
  • Diminution de certains risques post-opératoires
  • Un résultats quasi-immédiat ou final obtenu en quelques jours

La contre-partie, des avantages mentionnés ci-dessus par rapport aux interventions de chirurgie plastique est la durée des résultats qui ne sont pas définitifs, qui nécessite la répétition du  traitement médical (ex: injections) au moins une fois tous les six mois ou tous les ans, et surtout, elle traite de problèmes différents.

Au global, la médecine esthétique est certainement à considérer comme un complément à la chirurgie esthétique, traitant des problèmes différents.
Certains demandes ne peuvent être satisfaites par la médecine esthétique, qui
présente des limites en terme de possibilités par rapport aux opérations de chirurgie classique sur certaines indications.

Traitements de médecine esthétique pour le rajeunissement du visage

La médecine esthétique offre un large palette de technique pour le rajeunissement et l’embellissement du visage ,notamment pour gommer les signes du vieillissement, matérialisé par les rides du visage et du front

  • Les traitements par la toxine botulique ou Botox, contre les rides d’expression par action sur les muscles du visage
  • La restauration des volumes du visage et de l’ovale par injection d’’acide hyaluronique
  • Le mesolift à l’acide hyaluronique non réticulé (déclinaison de la mésothérapie dans le domaine de l’esthétique)
  • Les peelings du visage

Les injections anti-rides sont les actes star de cette discipline:

  • Les injections de Botox, basées sur l’action de la toxine botulique sur les muscles est indiqué  dans le traitement des rides et ridules d’expressions,
  • L’injection d’acide hyaluronique, dans sa forme réticulée, permet de restaurer les volumes du visage par un effet de comblement

Ce même acide hyaluronique, dans sa forme non réticulée, peut également être utilisé pour rajeunir et réhydrater la peau: on  parle alors de Mesolift du visage à l’acide hyaluronique.

Enfin, les peelings chimiques gardent une place importante dans la rejuvenation cutanée, qui redonne au visage son éclat.

Techniques de médecine esthétique appliquées à d’autres zones que le visage

Pour les hommes essentiellement , les techniques de greffe de cheveux (implants capillaires) permettent de lutter contre la perte des cheveux et l’apparition de la calvitie et de la tonsure.

L’association liposuccion douce et lipolyse laser est une alternative à la liposuccion classique pour se débarrasser des excès de graisse localisés et des bourrelets au niveau du ventre, culotte de cheval, du cou, des bras, des fesses et poignées d’amour. S’il s’agit bien d’un acte chirurgicale, la simplicité des suite et l’usage de l’anesthésie locale le rapproche des actes de médecine esthétique.

Partager ce contenu:
haut de page haut de page