La chirurgie intime chez l’homme ou pénoplastie

Certains hommes peuvent juger la taille de leur pénis ou verge trop petite voir d’un micro pénis et souffrir dans leur vie quotidienne. Cette souffrance morale peut avoir des conséquences fâcheuses sur leur vie sentimentale pouvant affecter leur libido ou même entrainer un gène social décrit parfois comme le syndrome du vestiaire. Une intervention chirurgicale simple, la pénoplastie (ou pahlloplastie) permet un agrandissement, un allongement du pénis ou les deux réunies. Cette intervention peut alors améliorer grandement vie des gens concernés. La taille de la verge étant très subjective, la pénoplastie peut toujours être envisagée si le patient est gêné.

Principe et objectifs d’une pénoplastie

La consultation préalable à cette intervention va permettre de préciser la recherche exacte du patient et ce qu’il peut attendre de cette chirurgie.Le dialogue entre le patient et son chirurgien est essentiel, surtout dans ce domaine intime qui entraine des complexes et une difficulté pour le patient à aborder ces problèmes.

Deux grands types d’interventions pour l’agrandissement du pénis existent.

  • La pénoplastie d’épaississement consiste à grossir le pénis

Il s’agit d’un lipofilling de la verge. Cela consiste à prélever des cellules graisseuses dans une partie du corps pour les réinjecter au niveau du pénis.

C’est une technique sans cicatrices, exception faites des micro-incisions permettant le passage des fines canules (diamètre entre 1 et 2 mm).

La technique est rigoureuse, prélèvement a-traumatique de la graisse sur des zones peu sensibles aux variations de poids, centrifugation et ré injection de celle-ci entre la peau du pénis et les corps caverneux.Le gain est variable en fonction de la prise des greffons, il est en moyenne de 2 cm de circonférence.

  • La pénoplastie d’allongement permet un allongement du pénis au repos

L’intervention consiste à libérer les corps caverneux de la verge en allant sectionner partiellement à la base du pubis le ligament suspenseur. Une plastie cutanée d’allongement complète ce geste. L’allongement, s’il ne peut être prévue lors de le consultation, peut aller jusqu’à 4 cm, avec une moyenne de 2 cm. Ce gain de longueur s’applique à la verge au repos et non en érection.

Les deux interventions peuvent être réalisées simultanément ou isolement. Il est néanmoins rare qu’un allongement de la verge soit réaliser isolement.

Les suites de l’intervention

Les suites normales de ces deux opérations seront décrites avec précision au cours de la première consultation. On peut retenir principalement

  • Un œdème très fréquent, pouvant durer quinze jours à trois semaines
  • Une abstinence sexuelle de trois semaines à un mois
  • Des douleurs peu importantes

Le résultat définitif se juge à un an. Un nouveau grossissement du pénis est envisable, il est demandé dans environ 20% des cas.

Prix d’une pénoplastie

Lors de la première consultation, il sera défini précisément quel type d’intervention répond le plus à votre demande. Un devis détaillé vous sera alors remis comprenant tous les frais (anesthésiste, clinique, honoraires du chirurgien). A titre indicatif, le prix de cette intervention varie de 2900 à 3950 euros (lien vers prix en chirurgie esthétique)

Toutes les consultations dans l’année suivant votre intervention seront gratuites.
La médecine et la chirurgie esthétique sont soumise à une TVA au taux de 19,6 % depuis le 1er octobre 2012.

Si la chirurgie intime d’épaississement ou d’allongement du pénis peut apporter une réelle amélioration de la vie sociale ou amoureuse, il s’agit d’un geste de chirurgie esthétique ne donnant lieu à aucune prise en charge de la sécurité sociale ou de votre mutuelle. Seuls les micro pénis peuvent faire l’objet d’une prise en charge par la CPAM, dans un établissement conventionné.

Si une grande majorité de patients sont très satisfaits de cette intervention, aucune garantie en termes de longueur ou d’épaississement ne peut être donnée, la prise des greffons, comme dans tout lipofilling étant variable d’un patient à l’autre.

Le tabagisme est un facteur défavorable pour l’obtention d’un résultat maximum

Partager ce contenu:
haut de page haut de page